Voigtlander color skopar 20mm f/3.5

D3S_7060-oblique-1200

Voila maintenant près de 2 ans que ce petit Voigtlander me suis. Lors de son acquisition en septembre 2015, j’étais loin d’imaginer qu’il prendrait une telle importance dans ma vie de photographe.

Souhaitant compléter mon parc de focales fixes qui débutait au 35mm, je ne trouvais pas mon bonheur sur le marché, avec des dimensions, poids et parfois prix bien trop importants et pour une qualité pas toujours au rendez-vous.

Mais il restait ce petit Voigtlander, aux allures de pancake et dont les avis étaient plutôt flatteurs. Malheureusement, Voigtlander, pour une raison que j’ignore, venait d’arrêter la production en monture Canon. C’est avec beaucoup de patience que je finissais par trouver le mien sur la marché de l’occasion.

1- Prise en main

D3S_7060-oblique-1200

A l’ancienne, avec sa construction tout métal et ses graduations de profondeur de champ, ce petit caillou respire la qualité.
Le poids s’en ressent, mais on reste en dessous des 400g du Canon 20mm F/2,8 Canon ou des quasi 1kg du ART de chez Sigma.
Alors, monté sur mon Canon 5D Mark III, l’équilibre est parfait. L’ensemble tiens dans une petite sacoche, est agréable en main et discret.

L’absence d’autofocus n’est pas handicapant à cette focale d’autant qu’il y a toujours l’assistance de MAP du boitier.
Par contre, la petite taille de la bague de MAP et son placement par rapport au boitier ne rends pas forcément la manip facile, malgré la fluidité de celle-ci.
Gros doigts, attention!

2- Les photos

Maintenant, du concret avec des résultats en images.
C’est surtout pour du paysage que pensais utiliser cet objectif, notamment dans le cadre de mon voyage aux Philippines qui avait motivé cet achat.
Et pourtant, il allait se révéler bien plus polyvalent.

1er Clic:

Le premier essai, révélateur, se faisait dans la rue et montrait par la même occasion ses capacités en contre-jour.


Aux Philippines:

Alors bien sûr, aux Philippines, dans son registre de prédilection, il a largement fait le job. J’ai pu apprécier son rendu colorimétrique, relativement chaud et naturellement contrasté.

À la montagne:

Après ces premiers essais concluant, c’est en toute logique qu’il gagnait un ticket pour la montagne, à la place de mon 35mm. Toujours pour du paysage, mais aussi dans un registre plus « photo souvenir ». Encore une fois conquit.

Street Photography:

C’est ensuite lors de mes séjours dans les villes américaines de Cleveland, Detroit et Chicago que je prenais réellement la mesure des atouts de cette focale en street photographie.


3- Conclusion

Loin de moi l’idée de vouloir faire une étude approfondis de la bête, avec analyse de piqué et de construction optique. Je laisse ça aux sites spécialisés dont c’est le métier. Il s’agit plutôt d’un témoignage, axé sur le ressentis et le concret.

Et mon premier sentiment, après 2 ans, c’est l’amour. Oui, j’aime ce caillou, mais aussi cette focale.
Je ne pensais pas que ces 20 mm allaient autant m’inspirer, en particulier en photo de rue.
De plus, sa mise au point manuelle, qui pourrait en refroidir plus d’un, moi le premier, m’a permis, au contraire, de photographier autrement.
Prendre le temps de cadrer, de faire la MAP à l’endroit où l’on attends quelque chose, et patienter.

Techniquement, ça n’est surement pas le meilleur, notamment avec une ouverture maximale un peu limité. Même si, à cette focale, les grandes ouvertures sont moins utilisées. D’ailleurs, à pleine ouverture, le vignettage est bien présent. Mais c’est un défaut qui peut être facilement supprimé en post-traitement, quand ça n’est pas un atout esthétique pour certains.
A côté de ça, il offre un beau rendu colorimétrique, bien contrasté et se comporte très bien en contre-jour malgré l’absence de pare-soleil.
Donc globalement, ses qualités optiques, de construction, ses faibles dimensions, sa polyvalence et son prix en font un caillou à absolument avoir dans sa sacoche.
Mais attention, en monture Canon, c’est désormais un produit rare, alors si l’occasion se présente, foncez!

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée Les champs obligatoire sont notés *